TERRA AESTHETICA, 2016
Projet M2 refusé

tag tag tag joao costa leal artiste 

conceptuel installation peinture musée liège 

Peinture | Joao Costa Leal, Artiste, Liège

LE PROJET​, 

GESTE

La recherche artistique intitulée Terra Aesthetica se déroulait à travers 3 dimensions/actes simultanées, dont la durée est ici déterminée par la première.

1- La peinture de toute la surface écrite d'un dictionnaire, ainsi que la numérotation des mots.

2- L'abstinence de parole pendant toute la période de l'action.

3- L'utilisation d'une plate-forme d'interaction publique, à travers un dispositif plastique portable.

 

Cet projet est suivit par ses respectives surfaces d'enregistrement, comprenant :

 

1- Un projet artistique sur note d'intention

2- Un blog parallèle au site joaocostaleal.com visant l'accompagnement publique de l’expérience par des articles écrits et visuelles.

3- Un livre d'artiste, approchant la globalité de l’expérience.

4- Une vidéo centrée sur l'utilisation du dispositif d'interaction.

COMMUNIQUÉ PUBLIQUE

 

Pour des raisons professionnelles je dois m'abstenir de toute PAROLE non-fondamentale, pour une période indéterminée.

Je vous invite ainsi à me pardonner mon silence et également l'étrangeté possible de mes formes d'expression.

 

IMPORTANT : Si vous souhaitez véritablement interagir avec moi, c'est possible. Un dispositif d'échange à été conçu pour ce but. Pour plus de précisons concernant cette possibilité, retournez ce document s.v.p.

TERRA AESTHETICA

 

Cette expérience se déroule dans le cadre d'une recherche artistique intitulée Terra Aesthetica, qui comprend plusieurs actions simultanées, dont l'une d'entre elles: celle-ci, l'abstinence de parole.

Plus d'infos joaocostaleal.com

 

PLATEAU D'INTERACTION: Pendant la durée de cette action, je dispose d'un dispositif d'échange portable, visant des séances individuelles ou collectives. Son installation et utilisation est possible pendant 30min minimum à un endroit au choix, par RDV. Un agenda et mode d'emploi sont également disponibles pour cette fin.

FORMES

 

Cette recherche tente d'approcher par la pratique artistique la problématique fondamentale et perceptive de notre impuissance cognitive face aux frontières certainement pas claires entre les idées de Forme et de Contenu.

 

L'abstention de la Parole

Veillant à limiter l'afflux surdimensionné de concepts, ici représentes par les mots, et leur incontrôlable et incessante interaction autonome, l'abstention de parole s'est montré indispensable – ayant préalablement démontré sa surprenante efficacité, au travers d'expériences semblables.

L'approche auto-performative de la non-verbalité ne représente pas le centre de la Terra Aesthetica, mais se montre plutôt comme un outil périphérique et frontalier, matérialisant quotidiennement son développement.

C'est d'une abstention de la parole qu'il s’agit ici, pas de son refus.

Terra Aesthetica

ou Les 5 poneys de Corbusier

Le titre de cette recherche dérive d'un positionnement d'insécurité et de soupçon dans ce qui concerne la pratique artistique contemporaine occidentale autant qu'elle se manifeste comme Forme, Norme et surtout Contenu réflexif. Partant de l'idée d' «art sans contenu », étant ici l'art-même son propre et seul contenu, c'est sans surprise qu'on peut discerner l'existence d'un territoire esthétique immatériel, fondé sur la sensibilité, sans au même temps nous égarer de l’aspect matériel et indéniablement essentiel de sa réalité.

Étant l'Image la source incontournable de ses fondations, ce n'est pas sans prudence qu'on doit approcher son indissociabilité intrinsèque à un contenu, au contraire. Pourtant, la dimension du contenu paraît spécialement apte a devenir montre d'interminables spéculations rationnelles analytiques qui tentent inlassablement de la détacher de sa forme, de laquelle, son prétendu contenu dépend.

« A partir de quel moment commençons nous a nous demander Qu'est-ce que ça veut dire ? » G.Deleuze

Cet exercice n'a pas d'intentions philosophiques et découle simplement de l’expérience pratique et sensible de la construction esthétique à travers des disciplines plastiques, soit l’expérience de la poiesis.

La recherche des « bonnes questions » sur les frontières entre Contenu et Contenant et leur rapports d'interdépendance reste l'intention primordiale de cet projet, pratique et théorique.

On doit ainsi toujours considérer son inscription dans le cadre académique et pro-ductif de la pratique d'un étudiant d'art.

JCL